Funérariums, des lieux pour veiller les défunts

Au sein du funérarium (ou chambre funéraire), les proches se réunissent dans l'intimité autour du défunt avant la fermeture du cercueil. OGF a été le premier opérateur à implanter ce concept en France dans les années 1960. Il est aujourd'hui un élément clé du parcours d'obsèques.

entree funerarium
Faites
défiler

Une innovation sociétale

Les funérariums (également appelés chambres funéraires, maisons funéraires ou athanées) offrent la possibilité de se réunir autour du défunt pour un dernier au revoir avant la fermeture du cercueil.

OGF a été le premier opérateur de services funéraires à implanter dès les années 60, ce concept en France, à Menton. Alors qu’il était de coutume de veiller le défunt au domicile, cette innovation répondait à l’évolution des modes de vie et des pratiques et à l’exiguïté croissante des logements. Aujourd’hui, de plus en plus de familles choisissent la maison funéraire comme lieu privilégié pour se recueillir avant les obsèques. OGF construit des maisons funéraires et en assure l’exploitation. Aujourd’hui, le Groupe gère près de 600 funérariums en France, pour partie en son nom et pour partie pour le compte de collectivités locales, en délégation de service public.

600

maisons funéraires
en France

Mosaïque 1
Mosaïque 2
Mosaïque 3
Mosaïque 4

Un lieu de recueillement et d’intimité

Les funérariums sont conçus comme des espaces de transition entre le décès et le jour des obsèques. Des professionnels formés, disponibles et discrets y accueillent le défunt et les proches, dans un environnement calme, chaleureux et sécurisé. Des salons de recueillement privatisables, intimes, permettent de veiller le défunt entre proches. En dehors de ces salons de recueillement, des espaces sont aménagés pour patienter ou s’isoler dans un environnement confortable.

Les proches peuvent s'approprier ce moment de recueillement et personnaliser l'hommage en décorant librement le salon du funérarium qu'ils ont privatisé. Conçus comme des espaces laïcs, les salons sont ouverts aux rituels religieux ou spirituels de chacun. Un écran permet de diffuser des photos, des vidéos et les musiques de son choix.

Autour du défunt, des équipes dédiées

Au sein de cet espace de transition avant les obsèques les équipes prodiguent aux défunts les soins post mortem choisis par la famille (toilettes mortuaires ou rituelles, soins de conservation). En outre, les agents de la maison funéraire veillent quotidiennement à la présentation des défunts installés dans les salons de recueillement.

 

Je fais en sorte que les proches s’approprient au maximum ce moment. Je leur conseille de faire simplement ce qui leur semble bien à leurs yeux, dans le respect de ce que la personne a toujours été.

Catherine, agent de funérarium