Ogf

OGF est au service des familles

Depuis ses origines en 1844, OGF a joué un rôle primordial dans le secteur du funéraire: celui d’un leader, pionnier dans la généralisation de services nouveaux, adaptés aux attentes des familles. Aujourd’hui encore, sa vision à long terme lui permet d’anticiper les évolutions juridiques et sociologiques et de développer des offres pertinentes et innovantes, en adéquation avec les attentes de la société.
 

1844 : Ferdinand Langlé crée la société Pompes Funèbres Générales, chargée de l’exécution des inhumations dans les communes de la banlieue parisienne. Pourquoi pas à Paris ? Parce que la place est prise. Depuis 1811, sur adjudication, l’Administration des pompes funèbres municipales de Paris est exercée par un seul entrepreneur.
 
1898 : PFG devient une société anonyme au capital de
2 500 000 francs. Cela marque le début de  l’extension de son actionnariat.
 
1904 : Laïcisation du service des Pompes Funèbres : des villes et communes de plus en plus nombreuses concèdent à PFG la charge d’exécuter leur service public des inhumations. La société compte alors une vingtaine de succursales en province, plus le service des communes de la banlieue parisienne.
 
1919 : PFG crée la Menuiserie générale Française qui deviendra plus tard la Compagnie générale de Scierie et de Menuiserie (CGSM) et fabrique les cercueils du Groupe. Cette filiale a été absorbée par OGF en 2008.
 
Entre-deux-guerres : L’entreprise prend le contrôle d’un certain nombre de sociétés de Pompes Funèbres aux noms connus : RoblotHenri de Borniol
 
 
 
1936 : création de la Compagnie Générale de Marbrerie (CGM).
 
1962 : La première Maison Funéraire (athanée) est ouverte à Menton.
 
1979 : La Lyonnaise des Eaux devient actionnaire majoritaire.
 
1986 : La législation funéraire est assouplie pour donner plus de liberté de choix aux familles.
 
 
1988 : Le Groupe gère son 1er crématorium, à Nantes.
 
1993 : Le monopole communal des pompes funèbres est supprimé.

1995 : SCI (Service Corporation International), leader mondial des services funéraires, rachète les sociétés du Groupe.

1998 : Fusion-absorption de toutes les sociétés du Groupe pour constituer le Groupe OGF.

2000 : Prise de fonction de Philippe Lerouge, actuel Président-directeur général.
 
2003 : Lancement du label Dignité Funéraire.

2004 : Vestar Capital Partners entre au capital, ainsi qu'une centaine de cadres opérationnels.

2007 : Astorg Partners devient actionnaire majoritaire.
 
2008 : Tous les salariés peuvent devenir actionnaires.
 
 
2013 : - Une nouvelle signature pour les Pompes Funèbres Générales : PFG Services Funéraires.
          - Entrée au capital de Pamplona Capital Management​
  ​
2014 : ​- Tous les salariés peuvent devenir actionnaires.
 
          - Le groupe fête ses 170 ans.
 
2015 : ​- Ontario Teachers' Pension Plan (Canada) entre au capital d'OGF aux côtés de Pamplona  Capital Management.
 
          - Dynamic 2020 prolonge Dynamic 2018.
 
2016 : ​OGF acquiert Atrium, filiale funéraire du groupe SAUR et n°3 français de la gestion des crématoriums, puis Serenium, n°3 français des services funéraires.
 ​
2017 : ​Ontario Teacher's Pension Plan devient l'actionnaire majoritaire du Groupe aux côtés de Pamplona Capital Management. 
 
 
Depuis 2007 : Plus de 60 acquisitions ont été réalisées.

OGF à la Une

​           Depuis 170 ans, notre Groupe a
           construit sa place de leader 
           des services funéraires...