Ogf

Actualités

​​

 La Fondation PFG explore les nouvelles pratiques funéraires

La Fondation PFG est engagée depuis 10 ans aux côtés des associations qui soutiennent les familles en deuil au quotidien.  Dans un souci d’accompagner au mieux et d’être toujours au plus près des volontés des familles, la Fondation a souhaité mener une étude pour mieux comprendre et accompagner les attentes de Français en matière de pratiques funéraires.


Pour approfondir son engagement la Fondation PFG a conduit une étude visant à questionner les rapports qu’entretiennent les Français à la mort et au deuil.  Cette étude  a été menée en partenariat avec l’Institut BVA* et a interrogé l’impact des bouleversements sociétaux sur le rapport des Français à la mort et au deuil.

Pour mener à bien cette enquête, la Fondation a fait appel au sociologue Tanguy Châtel pour analyser et éclairer les Français.

Mais quelles sont les principales attentes des Français en matière de pratiques funéraires ?

L’enquête confirme que le fait de parler de la mort avec ses proches n’est plus un obstacle majeur. En effet, 75% ont indiqué connaître les attentes de leur conjoint, 69% de leur mère et 63% de leur père. Le secteur funéraire constate une augmentation des demandes en matière de crémation, suite à cet essor considérable, cela a amené à repenser les obsèques ainsi que la notion du souvenir. Les Français se détachent des traditions car au de delà d’organiser une cérémonie, c’est la volonté de réunir sa famille et ses amis au même moment et endroit qui prime.

L’impulsion des nouvelles générations transforme aussi le rapport au deuil et à la mort. En effet, 50% des 18-25 ans souhaitent créer un « mur souvenir » sur lequel on peut projeter des éléments liés au défunt, comme par exemple des photos et souvenirs.

Enfin, la préoccupation environnementale qui prend place majeure au sein de notre société, se décline aussi dans le domaine funéraire. 

L’enquête a ainsi pu montrer qu’un Français sur deux serait prêt à choisir un cercueil éco-certifié ou une urne biodégradable, de plus, 50% indiquent vouloir planter un « arbre souvenir » et 66% vouloir choisir un monument funéraire végétalisé.

Lien vers l'étude complète

Nouvelles-pratiques-funéraires2.PNG 


 *Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1001 Français âgés de 18 ans et plus par internet du 30 août au 3 septembre 2018.

 Première pierre du nouveau crématorium de l'agglomération nantaise

Le 11 octobre dernier, Eric Thevenin, Directeur Délégué Ouest a participé à la pause de la première pierre du futur crématorium du pôle funéraire des Landes de la Prunière en compagnie de Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et du Conseil métropolitain et Pascal Pras, Maire de Saint-Jean-de-Boiseau.


Depuis 1988, OGF assure la gestion de l’équipement de la ville de Nantes. Celle-ci a choisi de renouveler sa confiance au Groupe en lui attribuant la construction d’un second crématorium à Saint-Jean-de-Boiseau. Son ouverture est prévue au printemps prochain.

Le crématorium d’une surface d’environ 720m2, apportera une réponse de qualité aux besoins sans cesse croissants du bassin nantais en matière d’accueil des défunts et de crémation.

OGF s’inscrit par ailleurs dans une démarche de durabilité : végétation, récupération d’eau pluviale, limitation de l’ilot de chaleur, l’ensemble du futur crématorium de l’agglomération nantaise a été pensé afin de s’insérer au mieux dans l’environnement au sein duquel il est implanté.

L’aménagement du site des Landes de la Prunière permettra de protéger les espaces sur lesquels une faune et une flore sensibles sont répertoriées.  De plus, le crématorium sera construit à partir de matériaux nobles qui respectent les critères de Haute Qualité Environnementale et qui bénéficient d’une durabilité et d’une facilité d’entretien.

Saint-Jean-de-Boiseau2.png 


Depuis 1988, OGF assure la gestion de l’équipement de la ville de Nantes. Celle-ci a choisi de renouveler sa confiance au Groupe en lui attribuant la construction d’un second crématorium à Saint-Jean-de-Boiseau. Son ouverture est prévue au printemps prochain.

Le crématorium d’une surface d’environ 720m2, apportera une réponse de qualité aux besoins sans cesse croissants du bassin nantais en matière d’accueil des défunts et de crémation.

OGF s’inscrit par ailleurs dans une démarche de durabilité : végétation, récupération d’eau pluviale, limitation de l’ilot de chaleur, l’ensemble du futur crématorium de l’agglomération nantaise a été pensé afin de s’insérer au mieux dans l’environnement au sein duquel il est implanté.

L’aménagement du site des Landes de la Prunière permettra de protéger les espaces sur lesquels une faune et une flore sensibles sont répertoriées.  De plus, le crématorium sera construit à partir de matériaux nobles qui respectent les critères de Haute Qualité Environnementale et qui bénéficient d’une durabilité et d’une facilité d’entretien.

 PFG, première marque du funéraire pour les Français

PFG, premier réseau de services funéraires en France,  confirme et maintient sa position de leader sur le marché en étant la marque du secteur bénéficiant de la plus grande notoriété.

En cette année 2018, PFG affiche une notoriété globale de 75% et confirme sa position de leader du secteur funéraire, se plaçant loin devant les autres enseignes mentionnées dans l’étude.
D’après une étude menée par KANTAR TNS*, PFG marque du Groupe OGF, arrive en première position en notoriété, spontanée et assistée, parmi les principaux acteurs du secteur.
Les qualités d’écoute, d’empathie et le savoir-faire qui caractérisent PFG depuis 1844, confortent son image de marque experte, évoquant des valeurs d’accompagnement et de modernité, qu’elle place au cœur de ses activités.
Ainsi, au sein d’un marché toujours plus concurrentiel, PFG parvient à accroître sa notoriété auprès des français et confirme sa première place parmi les acteurs du funéraire.

*Etude menée par KANTAR TNS pour PFG en mars 2018 auprès de 905 personnes en ligne, hommes et femmes de 50 ans et +, représentatifs de la population française.


 

 


 

Inauguration des nouveaux espaces du crématorium de Beauvais

Le 10 octobre dernier, le Groupe OGF  a inauguré, les nouveaux espaces du crématorium de Beauvais, en présence du premier adjoint de la ville, Franck Pia, de Didier Rolland, Directeur délégué OGF et de Jean-Antoine Gourinal, Directeur des Crématoriums et de l’environnement.

En 2017, Beauvais a renouvelé sa confiance à OGF en lui confiant la gestion du crématorium de l’agglomération pour 10 années supplémentaires. 
Pour doter le département de l’Oise d’un crématorium performant, OGF a concilié les souhaits architecturaux, fonctionnels et financiers de la ville de Beauvais. Plusieurs équipes d’experts ont été mobilisées sur cet ambitieux projet qui a nécessité un investissement de 1,2 million d’euros.

Ce projet d’embellissement visait à agrandir la salle de cérémonie historique dont la capacité a été portée à 80 personnes assises, afin d’accueillir les familles dans les meilleures conditions.
Le crématorium a par ailleurs été doté d’un jardin du souvenir paysagé qui permettra aux familles de procéder à une dispersion des cendres directement sur le site dans un espace spécialement aménagé.

 

Crématorium Beauvais intérieur 


 


 

 Saint-Georges-de-Didonne confie au Groupe OGF la construction et la gestion de son crématorium

Saint-Georges-de-Didonne, le 5 septembre 2018 – Au terme d'une procédure d'appel d'offre, le Groupe OGF, leader des services funéraires en France, se voit confier la construction et la gestion du crématorium de Saint-Georges-de-Didonne.

Jean-Antoine Gourinal, Directeur des crématoriums et de l'environnement, Fabrice Desmoucron, Directeur opérationnel de secteur, accompagnés de collaborateurs du Groupe OGF* étaient présents lors de la signature avec Monsieur le Maire de Saint-Georges-de-Didonne, Jean-Marc BOUFFARD.

Ce nouvel établissement de la municipalité saint-georgeaise sera situé dans le périmètre actuel du cimetière des Dixains. Les travaux débuteront au deuxième semestre 2019 pour une ouverture prévue au deuxième semestre 2020.

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.      

* Antoine Solito, Directeur de marque, et Catherine Rodrigues, Responsable de projets à la Direction des crématoriums et de l’environnement.

 Inauguration du crématorium de Beaucaire

Le 8 juin 2018, OGF inaugure le crématorium de Beaucaire. Situé à côté du Cimetière des Melettes (chemin Exploitation Enclos Argent), cette structure de proximité moderne et respectueuse de l’environnement viendra répondre aux besoins des habitants du département, toujours plus nombreux à choisir la crémation.

L’inauguration s'est déroulée en présence de Jean-Antoine Gourinal, Directeur des Crématoriums et de l’Environnement d’OGF, William Richard, Directeur des Travaux d’OGF et Philippe Barnole, Directeur délégué OGF Sud-Est, ainsi que Monsieur le Maire de Beaucaire Julien Sanchez.

  

Pour doter le département du Gard d’un crématorium performant, OGF a concilié les souhaits architecturaux, fonctionnels et financiers de Beaucaire. Plusieurs équipes d’experts ont été mobilisées sur cet ambitieux projet qui a nécessité un investissement de 2 millions d’euros.

L’intégralité de l’établissement a été conçu autour des familles, pour les accueillir dans les meilleures conditions : des espaces de cérémonie adaptés et propices au recueillement, un espace de convivialité sobre et confortable pour les retrouvailles des familles, un site cinéraire intégrant des espaces de mémoire.

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

 OGF poursuit son engagement en faveur du développement durable

Paris le 30 mai 2018 – Depuis plus de 10 ans, le Groupe OGF, leader français des services funéraires, investit dans des procédés durables afin de réduire son impact sur l'environnement. A l'occasion de la semaine du développement durable, OGF fait le point sur les résultats des différentes mesures prises par le Groupe afin de réduire l'empreinte carbone de ses activités.

Le Groupe a très tôt pris conscience de la nécessité d'adapter ses méthodes de production afin de faire face aux défis environnementaux de notre époque. Cette prise de conscience se traduit par plusieurs actions concrètes qui s'étendent à l'ensemble des métiers d'OGF.

Afin de vérifier les résultats de ses efforts en matière environnementale, OGF mesure régulièrement le nombre de tonnes d'équivalent CO2 de gaz à effet de serre. En 4 ans (de 2011 à 2015), le groupe a diminué de 24% ses émissions de CO2 sur l'ensemble de ses activités (en passant de 43 000 à 32 000 tonnes).

 

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

 Étude : comportement des seniors vis-à-vis de leurs obsèques

​Alors que 40% des seniors ont déjà souscrit un contrat de prévoyance ou prévoient de le faire, OGF fait le point sur les choix des seniors en matière de contrat de prévoyance. À l’occasion du Salon des Seniors, OGF, responsable de la gestion de 400 000 contrats de prévoyance, s’appuie sur une étude menée par Kantar et sa propre base de contrats pour comprendre le comportement des seniors vis-à-vis des obsèques et dégager des tendances de long terme.


(Cliquez sur l'image pour télécharger l'infographie complète) 

 

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

Semaine de l’épargne salariale : OGF s’engage !

En 2017, comme en 2014, la Direction Générale a souhaité que tous les salariés d’OGF puissent participer à la recomposition du capital, à l’occasion de l’arrivée en qualité d’actionnaire majoritaire du fonds Ontario Teachers’ Pension Plan. Ainsi, une enveloppe de 10 millions d'euros a été allouée à l’ensemble des salariés présents au cours de l’exercice 2016/2017 : ce montant a pris la forme d'une part, d'un supplément de participation, réparti égalitairement entre tous les salariés, et d'autre part, d'un abondement.
 
Tous les collaborateurs investissant leur supplément de participation dans le fonds commun de placement OGF Actionnariat, ont ainsi bénéficié d'un abondement à hauteur de 300 % du montant placé, soit 1 144 € nets.
 
Depuis 10 ans, les salariés d’OGF sont collectivement associés de manière égalitaire aux processus de recomposition du capital, via le fonds commun de placement actionnariat.
Cette année, près de 60 % des collaborateurs qui ont bénéficié du supplément de participation l’ont investi dans ce fonds, exprimant ainsi leur volonté de participer directement à la construction de l’avenir du Groupe.

Le nouveau complexe funéraire du Havre ouvre ses portes

Éric Thévenin, Directeur Délégué Région Ouest OGF, Jean-Antoine Gourinal, Directeur des crématoriums et de l'environnement OGF, Luc Lemonnier, maire du Havre et président de la Codah, et Quentin Sirvin, le directeur de l'établissement, ont inauguré officiellement le 15 mars dernier le nouveau complexe funéraire du Havre, situé 155 rue Maryse-Bastié, près du cimetière de Bléville.

           

Un investissement de 5 millions d'euros pour un projet d'envergure

La Ville du Havre a délégué au groupe OGF la construction et l'exploitation d'un nouveau complexe funéraire équipé d'un crématorium, d'un funérarium et où peuvent être accueillies l'ensemble des pompes funèbres, que ce soit pour les mises en bières, les soins de laboratoire et les cérémonies.

Le complexe funéraire est idéalement situé pour un accès depuis les communes de la Codah (Communauté de l'agglomération havraise) et plus largement du pays de Caux, qui ne disposent pas de crematorium.

 

Le bâtiment principal, d'une surface utile de 1 488 m², comprend deux appareils de crémation, une filtration double aux normes actuelles, deux salles de cérémonie (de 34 et 108 places), dix salons de présentation, dont deux de nature confessionnelles. A proximité de ce bâtiment, un espace de convivialité a été conçu pour permettre aux familles de se retrouver avant ou après la cérémonie.
« Nous avons été très attentifs au confort des lieux, afin d'accueillir les familles dans les meilleures conditions possibles, et de répondre ainsi aux évolutions des attentes en matière de cérémonie et de crémation », explique Jean-Antoine Gourinal.

« Les demandes des riverains exprimées lors de l'enquête publique ont été prises en compte pour une bonne intégration du nouvel équipement à son environnement », explique la ville du Havre dans son communiqué de presse. Un soin particulier a ainsi été apporté aux espaces extérieurs et à la sensibilisation des riverains à la qualité des installations, notamment en matière de filtration. Les riverains ont également bénéficié d'une visite du site la veille de l'inauguration.

 

 

Bléville. Le nouveau complexe funéraire a été inauguré officiellement, après une visite organisée pour les riverains. L'équipement a coûté 5 M€.

 

Étaient présents la députée Agnès Firmin-Le Bodo, plusieurs adjoints et d'anciens élus, des représentants des entreprises impliquées dans le projet, de différentes confessions et d'associations.

 

Renseignements pratiques

Complexe funéraire du Havre, 155 rue Maryse Bastié – 02 35 21 90 14 – crematorium@complexefuneraireduhavre.fr

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h, le samedi de 8h30 à 12h.

Un crématorium qui participe à la troisième révolution industrielle

La Ville de Fourmies, dans le Nord, a retenu OGF pour la construction et l’exploitation de son futur crématorium. Ce dernier constitue une référence environnementale, puisqu’il entre dans le projet de la Troisième Révolution industrielle, baptisé « Rev3 ».  
 


 

OGF construira et exploitera pendant 29 ans le crématorium de la Ville de Fourmies. Pour répondre aux exigences de la municipalité, résolument engagée dans la Troisième Révolution industrielle*, les équipes de la Direction des travaux et la Direction des crématoriums et de l’environnement ont dû imaginer des solutions innovantes en matière d’écologie. « Chacun de nos sites est construit et rénové selon des objectifs de Haute qualité environnementale (HQE), rappelle Jean-Antoine Gourinal, Directeur des crématoriums et de l’environnement. Les matériaux de construction sont performants et peu polluants, la conception du bâtiment permet une gestion optimale des ressources et préserve la santé des occupants. Même le chantier est organisé pour limiter au maximum les nuisances. Mais pour la Ville de Fourmies, nous avons dû aller encore plus loin. »

 

« Le futur crématorium sera donc équipé d’une pompe à chaleur pour le chauffage central, afin d’assurer l’autonomie énergétique du site, précise William Richard, Directeur des travaux et de la maintenance. Les peintures seront sans solvant, et des plantes  dépolluantes équiperont les espaces intérieurs ». À l’extérieur, des bornes de recharges électriques équiperont le parking enherbé, des récupérateurs d’eau de pluie permettront d’arroser les espaces verts, des ruches naturelles participeront à maintenir la biodiversité… Un investissement de 2 millions d’euros et une vitrine pour le savoir-faire du Groupe, qui confirme sa position de 1er gestionnaire français de crématoriums avec 78 sites, soit la moitié du parc privé.

 

* L’économiste américain Jérémy Rifkin voit dans l’avènement du digital et des énergies renouvelables le début de la Troisième Révolution industrielle. Une vision d’avenir dont les Hauts-de-France ont fait un levier de développement économique. Depuis quatre ans, la Région dans son ensemble et Fourmies en particulier sont devenus des laboratoires pilotes de la « Rev3 », accélérant leur transformation écologique et numérique.

Un nouveau crématorium près de Toulouse

Le conseil municipal de Villefranche-de-Lauragais, en Haute-Garonne, a désigné à l’unanimité OGF comme délégataire pour la construction et l’exploitation de son crématorium. La mise en service des installations est prévue à l’horizon du printemps 2020.

 

Après la réglementaire procédure d’appel d’offres, le conseil municipal de Villefranche-de-Lauragais a désigné officiellement OGF comme délégataire pour construire et exploiter son crématorium. L’implantation du bâtiment est prévue sur un ensemble de quatre parcelles de 12 000 m² sur la zone économique de la Camave III. La conception du bâtiment suit une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE), intégrant les performances environnementales et énergétiques (économie d’énergie, confort acoustique, qualité de l’air...). La construction sera assurée par des entreprises locales qui devront respecter un cahier des charges précis pour limiter les nuisances du chantier (pollution, nuisances sonores pour les riverains, etc.).


 

Une architecture inscrite dans son temps et son environnement

Le futur crématorium de Villefranche-de-Lauragais comportera un seul four équipé de lignes de filtration dernière génération. Pour anticiper la montée en puissance de la crémation d’ici une dizaine d’années, les équipes d’OGF ont conçu un bâtiment évolutif qui pourra s’appuyer sur les réserves foncières pour s’agrandir et intégrer un second four. Rendez-vous au printemps 2020 pour la mise en service des installations. 
 

Enquête publiée par le magazine Capital : PFG, champion des services funéraires

Pour la deuxième année consécutive, PFG arrive en tête du classement des enseignes plébiscitées par les consommateurs dans le secteur des services funéraires et prend la deuxième place générale, toutes enseignes confondues dans la catégorie "services à la personne".

 

Cette enquête menée auprès de 20 000 consommateurs et réalisée par l’institut Statista établit chaque année le palmarès des meilleures enseignes dans 8 catégories : tourisme et restauration, habillement et accessoires, alimentation, maison et décoration, santé et beauté, loisirs et culture, transports, services à la personne. 2 100 marques ont ainsi été évaluées autour de trois questions posées : l’attention portée à la clientèle, le niveau d’expertise professionnelle, l’envie de recommander ou non l’enseigne à son entourage.

L’enquête révèle que « l’on ne cherche plus systématiquement le prix le plus bas, mais la meilleure expérience client pour un budget donné. Gain de temps, transparence des tarifs, conseils pertinents, large choix… les attentes des consommateurs sont multiples ».

 

OGF construira le crématorium de Laval

C’est une belle victoire pour le Groupe, qui a remporté la construction et la gestion du futur crématorium de Laval. Ouverture prévue en 2019.
 
 
 
L’agglomération de Laval confie à OGF la création et la gestion d’un nouveau crématorium. Conclue pour une durée de 26 ans, la délégation de service public débutera par la phase de construction de l’établissement qui durera 2 ans. Comme partout, cet équipement répondra aux besoins locaux actuels qui vont s’intensifier dans les années à venir.
 
Ouvert sur la nature environnante
Le projet architectural s’oriente vers un bâtiment aux lignes sobres qui s’intègre et respecte l’environnement du cimetière paysager des Faluères. Dans la salle de cérémonie, l’alcôve accueillant le cercueil est entièrement vitrée. C’est un parti-pris de l’architecte d’ouvrir le bâtiment sur la végétation alentour pour offrir aux familles une atmosphère apaisante. La salle de cérémonie sera modulable pour répondre aux besoins des familles, avec trois configurations possibles d’espace : 70 m2, 105 m2, ou 140 m2. La salle de convivialité y sera attenante. Les travaux démarreront d’ici un an, une fois achevées les démarches administratives réglementaires. Le crématorium devrait donc ouvrir ses portes en 2019 et compléter ainsi l’offre de service des établissements de Mayenne (en régie municipale), du Mans (délégation OGF), d’Argentan (délégation Serenium) et de Sées (délégation Serenium).
 
 
 

Un crématorium attendu à Tremblay-en-France

Le crématorium de Tremblay-en-France était attendu : il a ouvert officiellement ses portes le 21 juillet et sera inauguré prochainement. Le syndicat intercommunal SEAPFA* a confié la construction et la gestion de cet établissement à Atrium après la procédure d’appel d’offres réglementaire. La délégation de service public se déroulera sur une durée de 20 ans.

 

Cet équipement, installé à proximité du cimetière intercommunal du Vieux-Pays, permettra de répondre à l'augmentation du nombre de crémations sur ce territoire qui manquait de structures. La salle de cérémonie compte 120 places assises et les familles peuvent disposer d’un espace de convivialité pour se retrouver une fois la cérémonie terminée. Un équipement de crémation, connecté à une ligne filtration dernière génération, a été installé. Un emplacement permettra d’accueillir un second appareil.

*Syndicat d’équipement et d’aménagement des pays de France et de l’Aulnoye.


 

 Une comédie théâtrale pour briser les tabous

​C’est l’histoire d’une comédie théâtrale qui s’est écrite avec le concours des équipes d’OGF. « Pompes funèbres Bémot : une belle mort vaut mieux qu’une mauvaise vie ! » campe une caricature drôle et pleine de vérités sur le petit monde funéraire. Actuellement sur les planches, la compagnie Cavalcade réalise une tournée privée pour les publics professionnels du leader des services funéraires aux quatre coins de l’Hexagone. Prochaine étape : le festival d’Avignon en juillet 2017.

 

Dans la pièce, Sylvia Bruyant incarne le rôle de Madame Bémot, 4e génération d’une famille d’entrepreneurs funéraires dans une petite commune de province. L’actrice est également metteur-en-scène et auteure de cette comédie en 5 actes. Son envie d’écrire sur le monde du funéraire est née lors des obsèques de son grand-père, organisées par une agence OGF sous label Dignité Funéraire implantée à Brou (Chartres). « Le Conseiller funéraire n’a jamais quitté son calme et sa bienveillance en dépit de l’hystérie familiale. Lorsque je me suis excusée auprès de lui, il m’a répondu très gentiment : « Nous voyons bien pire tous les jours ». Cette réponse a piqué ma curiosité ; j’ai eu envie de comprendre quel était le métier de ces gens dont personne n’a envie de croiser le chemin. » 

Une belle découverte
En consultant des livres sur le sujet, Sylvia et Éva Dumont, autre actrice de la compagnie, ont glané les premières informations. Puis est venue l’heure d’aller à la rencontre de professionnels. Après s’être heurtées à de nombreux refus, les deux actrices sont retournées dans la petite agence de Brou. Présent ce jour-là, Philippe Sotteau, Directeur exploitation chez OGF, s’est joint à la conversation, intrigué par les questions inhabituelles des deux femmes. « On ne demandait pas le tarif d’un cercueil, mais combien de temps on pouvait rester enfermé dedans avant de mourir asphyxié... Philippe s’est approché pour comprendre ce que nous voulions. On lui a raconté l’histoire de la pièce, qui prenait forme. Il s’est pris au jeu et nous a accordé du temps. Cet homme expérimenté et passionné nous a définitivement donné envie d’écrire sur ces professionnels dont le métier comporte une dimension sociale totalement méconnue. » La pièce de théâtre mettant en scène les obsèques d’une célébrité, Sylvia et Éva ont également pris contact avec Patrick Guichot, alors Chef du protocole d’Henri de Borniol du Groupe OGF, qui les a initiées aux grands principes des obsèques VIP. Rassurée sur la crédibilité de son scénario, Sylvia Bruyant a pu se consacrer à l’écriture.
 
Première lecture à la Toussaint
La création de la mise en scène, des décors, des costumes et des lumières est désormais achevée et la compagnie Cavalcade a entamé une tournée pour les publics professionnels d’OGF. Les premières représentations privées données à Chartres et Chantilly ont réuni 500 personnes en février. « Le public a beaucoup ri. Cette comédie montre des situations burlesques, qui exagèrent largement la réalité, mais dans lesquelles les gens du métier se retrouvent malgré tout. » Ces premières dates seront suivies d’une trentaine d’autres représentations programmées aux quatre coins de l’Hexagone.


 

 Un premier crématorium pour le Gers

​OGF a inauguré le premier crématorium du Gers, le 3 février à 10 heures. Situé sur la commune d’Auch, route de Roquelaure, cette structure de proximité moderne et respectueuse de l’environnement comble un manque dans les services publics à disposition des habitants du département. L’inauguration s’est déroulée en présence de Franck Montaugé, Président de l’Agglomération du Grand Auch Cœur de Gascogne, de Philippe Martin, Député du Gers, et de Didier Hereau, Directeur délégué du Sud-Ouest chez OGF, ainsi que des élus locaux.
 

Répondre à une attente
La pratique de la crémation, quasiment inconnue des Français il y a 35 ans, est aujourd’hui choisie par plus du tiers de la population. Cet essor devrait placer la crémation à part égale avec l’inhumation à l’horizon 2030.
Depuis plus de trente ans, OGF innove pour répondre aux attentes de la population vis-à-vis de ce mode de sépulture, aussi bien du point de vue des infrastructures que des rites et des services proposés aux familles endeuillées. Aujourd’hui, il est le premier gestionnaire en France avec 72 crématoriums en exploitation ou en construction.
Au terme d’un appel d’offres, le Grand Auch a confié à OGF le soin de construire puis de gérer pour une durée de 25 ans le crématorium de l'agglomération, un établissement de service public ouvert à tous les usagers, qu’il s’agisse des familles ou des opérateurs funéraires.
 

Le projet
Pour doter le département du Gers de son premier crématorium, OGF a concilié les souhaits architecturaux, fonctionnels et financiers du Grand Auch. Plusieurs équipes d’experts, soutenus par l’atelier ABC Architecte, ont été mobilisées sur cet ambitieux projet qui a nécessité un investissement de près de 2,3 millions d’euros porté par OGF. L’activité est estimée à 500 crémations dès la première année et à près de 1 200 par an en fin de délégation.
 

 
L’architecture au service des familles
La conception de l’établissement met au centre les familles et leur accueil par les équipes d’OGF. Un jardin du souvenir permettra d’honorer la mémoire des défunts et d’offrir un lieu de recueillement aux familles.
Une démarche de Haute Qualité Environnementale a guidé l’intégralité du chantier et la conception du bâtiment, notamment en matière de consommation énergétique. Le système de filtration de dernière génération est conforme aux normes de rejets atmosphériques qui entreront en vigueur en février 2018.
 
 

 OGF soutient de jeunes artistes

Le 25 janvier s’est déroulé au Siège social d’OGF le vernissage de l’exposition Revenir sur nos pas - Zone interdite de Fukushima, des photographes Carlos Ayesta et Guillaume Bression. Sur les murs du hall d’accueil se déroule le récit en image de ces deux artistes qui ont pénétré à de nombreuses reprises la zone interdite pour livrer un témoignage artistique d’un événement planétaire. L’exposition photo restera en place jusque fin mars.
 
Carlos Ayesta est un jeune photographe talentueux, qui a notamment réalisé pour le Groupe OGF plusieurs reportages. C’est donc tout naturellement que le leader des services funéraires a souhaité le soutenir dans son projet artistique sur la Zone interdite de Fukushima, un territoire de 1 000 km2 autour du site nucléaire déserté et interdit.
 
Un projet artistique personnel
Ce travail sur Fukushima, Carlos Ayesta et Guillaume Bression l’ont imaginé comme un récit. L’idée est née en mars 2011 de la découverte du no man’s land juste après la catastrophe nucléaire. « Le temps s’était subitement interrompu. Un canapé avait été laissé au milieu de la route, un chat regardait par la vitre d’une fenêtre couverte de boue comme s’il attendait le retour de ses maîtres, une musique ringarde continuait de résonner à l’intérieur d’une laverie automatique. Ces détails rappelaient l’urgence avec laquelle les 80 000 résidents de la zone interdite avaient pris la fuite. Nous avons voulu convertir ce choc initial en un projet artistique personnel. »
 
4 séries exposées sur 6 existantes
Six mois plus tard, Carlos et Guillaume franchissent le checkpoint grâce à leur laissez-passer et entrent dans  la zone interdite, équipés d’une combinaison radiologique. Les activités journalistiques et artistiques étant mal vues des autorités, les deux photographes travaillent dans la crainte d’une interpellation. Pendant 6 ans, ils s’aventureront à de nombreuses reprises dans cet espace hors du temps pour explorer ses transformations et les conséquences de la catastrophe. Les images de villes fantômes de la 1re série laissent place à des mises en scène dans lesquelles Carlos et Guillaume tentent de traduire la peur de cette radioactivité invisible. Quelques années passent et la nature reprend ses droits ; cet océan de végétation faisant disparaître jusqu’aux maisons donne lieu à une 4e série de photos. Les artistes entrent en contact avec d’anciens résidents et leur demande de revenir sur les lieux qu’ils avaient connu : leur commerce, leur école, leur maison. Certains revenaient pour la première fois. Le binôme immortalise ces retrouvailles quasi-surnaturelles et ajoutent ainsi un nouveau chapitre à ce récit sans précédent.
Le projet Fukushima No go zone a reçu plusieurs prix et a été montré dans plusieurs festivals internationaux. Il a notamment donné lieu à une rétrospective à l’espace Nexus Hall de Chanel à Tokyo en juin 2016. Pour celles et ceux qui ne pourront venir découvrir la sélection d’oeuvres de cet ambitieux projet, le site Web de l’exposition en donne un bel aperçu : www.fukushima-nogozone.com.
 
Le projet a fait l’objet d’un livre : « Retrace our steps - Fukushima exclusion zone – 2011-2016 », aux éditions Kehrer Verlang. Format : 160 pages / 23 X 23 cm. Partenaires : Chanel Nexus Hall, OGF. En vente sur le site : www.fukushima-nogozone.com.
 
 

 Inauguration du crématorium de Tulle

Le 26 janvier 2017, OGF a inauguré un nouveau crématorium sur la commune de Tulle (19). L’événement a eu lieu en présence de Bernard Combes, Maire de Tulle, et Laurent Kirsch, Directeur Général d’Atrium*, ainsi que de nombreux élus des communes environnantes.

La création du crématorium répond à l’essor de la crémation et à l’attente de nombreuses familles. Fruit d’un partenariat entre Atrium, un architecte et des entrepreneurs locaux, l’établissement et le site cinéraire sont situés avenue Évariste Galois. Il est implanté sur une parcelle aménagée de 4 500 m2 dont 520 m2 sont consacrés au bâtiment. Ce lieu de calme et de recueillement permet d’accueillir les familles dans de bonnes conditions et d'honorer dignement la mémoire des défunts. La salle de cérémonie peut accueillir plus de 110 personnes assises.

La construction de ce bâtiment a duré moins d’un an pour un budget de 2,5 millions d’euros entièrement financé par Atrium, le délégataire de service. Sa conception répond aux attentes exprimées par la commune tout en respectant l’environnement. Le système de filtration dernière génération est conforme aux normes de rejets atmosphériques qui entreront en vigueur en février 2018.
 
 
* Atrium, filiale à 100 % du groupe OGF 1er gestionnaire de crématoriums en France, accompagne les collectivités locales pour la gestion de leurs services funéraires.

 Relations de confiance

Au terme de procédures d’appel d’offres réglementaires, OGF a été reconduit dans ses fonctions de délégataire de service public pour la gestion de trois crématoriums situés respectivement à Beuvrages (59), Le Mans (72) et Gleizé (69). Les nouveaux contrats sont entrés en vigueur au 1er janvier 2017.
 
En désignant une nouvelle fois OGF comme délégataire de service public, Valencienne Métropole renouvelle sa confiance à un partenaire historique. La collectivité ayant initié la construction du crématorium de Beuvrages a confié l’exploitation de cette structure à OGF en 1995. Le nouveau contrat de délégation prolonge de 15 ans cette relation de confiance.
 
Depuis janvier 2012, OGF est le délégataire du service public du centre funéraire et du crématorium de Gleizé. La Communauté d’agglomération Villefranche Beaujolais Saône a reconduit son contrat pour une durée de sept années.
 
La Communauté urbaine Le Mans Métropole a confié la gestion du crématorium à OGF en janvier 2010. L’autorité délégante a renouvelé sa confiance pour 8 ans.
 
Dans chacun des sites, des travaux de rénovation et de mises aux normes réglementaires seront menés.
 
 

 

Nouvelle acquisition pour OGF

OGF vient de procéder à l'acquisition de la Maison Guizard, connue aussi sous l'enseigne des Pompes Funèbres du Roussillon.
7 agences de pompes funèbres, 4 maisons funéraires et 2 crématoriums viennent densifier la couverture d'OGF dans le Roussillon.
Philippe Lerouge, Président-directeur général d'OGF, déclare à cette occasion : "Il existe encore des terres de conquête pour OGF. Cette région en fait partie. Je suis particulièrement heureux d'accueillir au sein du Groupe l'ensemble des forces vives de la Maison Guizard. Nous partageons la même passion et le même souci des familles. Nous étions fait pour avancer ensemble."
 
Depuis 1925, la Maison Guizard offre un savoir-faire familial dans l'organisation des obsèques.OGF compte bien entretenir l'esprit et les valeurs de la Maison Guizard, par ailleurs très proches de celles d'OGF.
 
Jean Ruellan, Directeur du marketing et de la communication d'OGF, précise : "Nous avons une histoire commune, celle d'accompagner les familles depuis plusieurs générations. Cette expérience de longue date nous honore et nous oblige. L'intégration au sein du Groupe va bien évidemment se faire en respectant toutes les spécificités de la Maison Guizard". 

 Une nouvelle Maison Funéraire à Lyon

Le 3 novembre dernier, OGF a inauguré une nouvelle Maison Funéraire au coeur de Lyon, dans le Ve arrondissement. La deuxième en un an. Ce déploiement local d’infrastructures publiques apporte une réponse aux besoins de la Ville et des familles. Thomas Rudigoz, maire de cet arrondissement, était présent ainsi que de nombreux riverains et partenaires professionnels.

 

Ce nouveau complexe funéraire est situé au 116 rue du Commandant-Charcot, dans le Ve arrondissement. Une situation qui lui permet d’être géographiquement complémentaire de la Maison Funéraire du VIIIe arrondissement. L’ouverture a eu lieu le 16 août dernier, ce qui a déjà permis de constater que l'établissement répond également aux besoins des familles des communes proches qui ne comptent aucun funérarium, telles que Sainte-Foy-lès-Lyon.

 

Le bâtiment s’intègre dans un quartier résidentiel arboré. Construit en lieu et place d’une station-service désaffectée, il participe à la réhabilitation paysagère de la rue grâce à son architecture moderne et à ses aménagements extérieurs.

 

 

 

Nouveau configurateur de monuments pfg.fr

​Novembre 2016

 

PFG propose un nouvel outil de configuration pour monuments funéraires sur son site internet pfg.fr.
 
Simple d’utilisation, et intégrant de nombreux conseils pratiques, il guide les internautes étape par étape en leur permettant de réaliser un monument funéraire au résultat final très réaliste. Granit, semelle, gravure d’un motif… chaque option peut être modifiée pour un monument inhumation, crémation ou mixte fidèle à ses souhaits et à son budget.

Une première estimation tarifaire est ainsi réalisée en ligne et peut être transmise par email.
 
 

OGF choisi pour le crématorium de Montfermeil

En 1998, la ville de Montfermeil (93) a délégué à OGF la construction, l’équipement et le fonctionnement de son crématorium à travers un contrat de Délégation de Service Public.
 
En juin 2015, la commune de Montfermeil a transféré au SIFUREP la compétence de gestion du crématorium.
Au terme d’un appel d’offres, OGF a obtenu la confiance de l’autorité délégante pour une nouvelle délégation de service public de 24 ans.
 
Il ne s’agit pas d’une simple prolongation de l’existant. OGF, toujours à l’écoute des nouveaux besoins en termes de crémation, va investir pour reconfigurer le site et le rendre encore plus adapté aux attentes des familles, notamment en ce qui concerne la cérémonie d’hommage.
 
Soucieux de l’impact sur l’environnement, OGF remplacera les deux équipements de crémation et installera une ligne de filtration de dernière génération.

 

 

OGF au salon des Maires 2016

​Avril 2016  

 

OGF sera de nouveau présent au salon des Maires et des Collectivités locales qui se tiendra du 31 mai au 2 juin, à Paris, Porte de Versailles.

 
Depuis des années, OGF est un partenaire privilégié des collectivités locales, et les accompagne dans leur mission de service public concernant notamment l’aménagement de cimetières ou de lieux de souvenir adaptés après la crémation. Le Groupe met toute son expertise du secteur funéraire au service des collectivités pour trouver la réponse à chacun de leur besoin.
 
Nous vous invitons à rencontrer nos équipes et à découvrir les nouveautés de notre offre sur le stand A28 situé dans le Pavillon 3.
 
 
 

Atrium rejoint le Groupe OGF

​Avril 2016

 

Le Groupe OGF est heureux d’annoncer le rachat d’Atrium, filiale funéraire du Groupe SAUR.

L’opération d’acquisition a été finalisée le 1er avril 2016. OGF renforce ainsi sa position de n°1 du secteur et revendique désormais 70 crématoriums en exploitation ou construction, soit la moitié du parc privé.

 

 

Nevers renouvelle sa confiance à OGF

Mars 2016
 
La Ville de Nevers a choisi de renouveler sa confiance à OGF en prolongeant la délégation de service public de son crématorium pour une durée de 20 ans.
 
OGF est conscient de la mission qui lui est confiée et va assurer la continuité de service avec toute la qualité qu'est en droit d'attendre une famille en deuil.
 
 

Les Pompes Funèbres Roger Marin rejoignent le Groupe OGF

​Février 2016 


 
L’acquisition des Pompes Funèbres Roger Marin s’inscrit dans la stratégie de développement par croissance externe d’OGF et conforte l’empreinte territoriale du Groupe sur le marché Français du funéraire.
 
Les Pompes Funèbres Roger Marin comptent parmi les dix plus grandes entreprises du secteur funéraire en France. Entreprise historiquement familiale, les Pompes Funèbres Marin se composent de 74 salariés, 20 agences, 8 maisons funéraires, et 2 crématoriums.
Ses structures sont réparties dans six départements dont quatre en Ile-de-France, en Eure-et-Loire et dans le Loiret.
 
Sur un marché funéraire Français relativement fragmenté, le Groupe OGF conduit une politique offensive de développement  par croissance externe : ces dernières années, 50 enseignes ont ainsi rejoint le Groupe qui demeure le leader incontesté du secteur avec 540 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés sur le dernier exercice, soit le quart du marché en valeur.
 
 

Renforcement de la participation d’Ontario Teachers’ Pension Plan, actionnaire d’OGF

Janvier 2016
 
Le 25 septembre dernier, le Groupe OGF annonçait l’arrivée d’un nouveau partenaire aux côtés de l’actionnaire majoritaire Pamplona Capital Management. Ontario Teachers’ Pension Plan (le plus important régime de retraite des enseignants au Canada) est entré à hauteur de 30 % dans la structure capitalistique d’OGF, avant de passer le cap des 40 % début décembre 2015.
 
Cette montée en puissance d’Ontario Teachers’ démontre sa pleine confiance dans le développement du Groupe. Philippe Lerouge, Président-directeur général d’OGF, s’est dit « particulièrement heureux de constater que le Groupe séduise des investisseurs de long terme tel qu’Ontario Teachers’. Ce sont par ailleurs des possibilités d’investissement nouvelles qui nous sont offertes et qui viendront soutenir le développement de notre activité ».
 
Ce partenaire conforte en effet la stratégie actuelle du Groupe qui est reconduite dans un plan d’entreprise quinquennal « Dynamic 2020 », au cours duquel le Groupe disposera de près de 200 millions d’euros d’investissement.

Pamplona Capital Management, actionnaire majoritaire depuis 2013, conserve cette position, et l’équipe de management reste associée et présente dans le nouvel équilibre.
 
Pour en savoir plus sur OGF, consultez la présentation du Groupe.
 
 

OGF inaugure sa Maison Funéraire à Lyon

Novembre 2015 

 

 

 

Pour répondre aux besoins de Lyon et ses habitants, OGF a réalisé la construction de la troisième Maison Funéraire de la ville. Le lieu a ouvert ses portes au public le 9 novembre dernier.
 
Avec 448 000 habitants, Lyon ne disposait que de deux chambres funéraires pour les défunts et leurs proches. OGF a souhaité répondre aux besoins de la ville en construisant une nouvelle Maison Funéraire dans le huitième arrondissement.
 
Située dans le quartier du plus important pôle hospitalier de l'agglomération, cette Maison Funéraire offre une capacité d'accueil importante avec cinq salons équipés d'écrans vidéo et d'appareils audio, permettant aux familles de personnaliser ce lieu de recueillement. La salle de cérémonie, moderne et spacieuse peut, quant-à-elle, accueillir jusqu'à 150 personnes.
 
Pour permettre aux familles et proches de venir se recueillir à tous moments de la journée, 7j/7 et 24h/24, un système de digicode a été installé à l'entrée. Facile d'accès, la Maison Funéraire dispose d'un accès à mobilité réduite et d'un grand parking couvert privé.
 
 
Pour joindre la Maison Funéraire de Lyon :
 
1 rue Thomas Blanchet
69008 Lyon
Tél : 04 78 00 70 89

 

OGF remporte le crématorium de Manosque

La ville de Manosque a choisi de confier pour les 15 prochaines années la délégation de service public de son crématorium à OGF.

OGF exploitera ce nouveau crématorium à compter du 1
er juillet 2015 et procédera à un réaménagement des parties publiques en les adaptant aux nouvelles attentes des familles. Dans le hall d’accueil, une large baie vitrée sera construite pour faire pénétrer la lumière. Une salle de convivialité sera créée afin de faire patienter les familles dans la discrétion, à l’abri de tout élément pouvant troubler le recueillement. L’ensemble du mobilier sera renouvelé. OGF effectuera des travaux de mise en conformité des équipements de crémation et du bâtiment. De nouvelles lignes de filtration de dernière génération seront installées. OGF réaménagera également le jardin du souvenir, véritable lieu de mémoire.

Ainsi OGF s’engage à faire du crématorium de Manosque un lieu unique consacré aux derniers adieux aux êtres chers. Chaque famille pourra rendre hommage aux défunts dans un environnement apaisant et dans les meilleures conditions possibles. 

OGF est conscient de la mission de service public qui lui est confiée et se fait un devoir de garantir l’égalité des usagers devant le service public, qu’il s’agisse des familles ou des opérateurs funéraires

 
 

Un nouveau crématorium pour Nantes Métropole

 

OGF a remporté la délégation de service public du crématorium basé à Saint-Jean-de-Boiseau ainsi que le renouvellement de sa délégation pour le crématorium de Nantes.
 
Partenaire historique de Nantes depuis 1988, OGF a fait du crématorium de Nantes un des plus importants de France en faisant évoluer les rites et les équipements.
 
Le nouveau crématorium de Saint-Jean-de-Boiseau sera un véritable lieu d’accueil pour les familles rendant hommage à leur défunt. Il porte à 51 le nombre de crématoriums du Groupe (en exploitation ou en construction) soit la moitié du parc privé français. Le Groupe accompagne ainsi le développement de la crémation en France et renforce sa place de partenaire privilégié des collectivités.
 

 

 
 

 

OGF remporte le crématorium d’Auch

Le Conseil communautaire du grand Auch a choisi OGF comme délégataire de son crématorium et comme partenaire de confiance pour les 25 prochaines années.

 

Ce nouveau crématorium répond aux normes environnementales. Il témoigne de la capacité d’OGF à mettre en place un service à la qualité reconnue et à construire des bâtiments exactement dimensionnés aux besoins des communautés.

 

Au cours de la décennie écoulée, le paysage funéraire régional et local a spectaculairement évolué. Le taux de crémation est passé de 25 % en 2005 à 33% en 2014 et les familles se sont massivement tournées vers ce mode de sépulture. OGF accompagne ce changement avec des crématoriums qui sont de véritables lieux de vie et qui symbolisent le passage vers la mémoire et le souvenir.

 

Le crématorium de Bonneville a ouvert ses portes

 
OGF est le délégataire de ce nouveau crématorium qui respecte les standards les plus élevés de confort, de sécurité et de respect de l’environnement. 
 
IMG-20131207-00172 V2.jpg 

Situé dans la zone industrielle des fourmis à Bonneville, ce nouveau crématorium a été construit avec des matériaux qui respectent les critères de développement durable. Il possède une salle de cérémonie pouvant accueillir jusqu'à 100 personnes assises. Ses aménagements intérieurs ont été pensés pour faciliter le déplacement et le recueillement des familles. Ils sont à la fois fonctionnels mais aussi chaleureux, adaptés au besoin d’intimité, de recueillement et de partage qui précède le temps de l’adieu. Ses parties techniques sont à la pointe des dernières technologies notamment en matière de filtration des émissions atmosphériques. Des professionnels, spécialement formés, sont à l’écoute des familles pour les aider dans tout le parcours des funérailles et organiser des cérémonies adaptées au souhait de chacun.
 
OGF est le premier gestionnaire de crématoriums en France. Il construit et exploite des établissements de ce type depuis plus de vingt ans.   
 
 

2013 - Le premier crématorium de Corse

La mairie de Bastia a confié la délégation de service public de son crématorium à OGF. Situé sur les hauteurs de Bastia, à l’intérieur du nouveau cimetière construit  simultanément au lieu dit « Ondina », c’est le premier crématorium de Corse.

Jusqu’à présent l’île ne comptait  aucun crématorium. Les crémations devaient avoir lieu sur le continent (Marseille, Aubagne ou Nice), entraînant un surcoût important de transport et de déplacement  pour les familles.

La mise en service de ce premier crématorium corse va pouvoir offrir le choix de la crémation à un plus grand nombre de familles. 
Ce nouveau crématorium porte à 51 le nombre de crématoriums du Groupe (en construction ou en exploitation).